• valentin george

Qu’est-ce qu’un déficit foncier ? 💵

Dernière mise à jour : avr. 19


Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous louez, vous percevez donc des revenus fonciers. Vous vous interrogez sur la façon dont vous allez pouvoir les réduire. Le déficit foncier peut être une solution.

En effet, peu de propriétaires immobiliers connaissent les subtilités de ce mécanisme, lequel n’est pas considéré comme une niche fiscale de sorte qu’il reste l’une des rares dispositifs fiscaux n’ayant pas encore subi de rabot par le gouvernement.


Mais concrètement, qu’est-ce qu’un déficit foncier ?


Vos revenus fonciers (les loyers perçus au titre d’une location non meublée) doivent normalement être déclarés au titre de l’impôt progressif sur le revenu.

Mais avant d’en arriver cela, il convient de déterminer les recettes (revenus bruts). La différence entre revenu brut et charges déductibles permettra de déterminer le résultat net de l’immeuble : revenu ou déficit.

Vos charges déductibles sont les dépenses de réparation et d’entretien, les intérêts d’emprunt, les frais de gérance, les dépenses d’amélioration, les primes d’assurances, la taxe foncière, les dépenses acquittées pour le compte du locataire et restant à la charge du propriétaire ainsi que les provisions pour charges de copropriété.


Donc si vos charges sont supérieures aux revenus locatifs, nous parlons alors de déficit foncier.