top of page
  • Photo du rédacteurvalentin george

Comment améliorer son DPE ( Diagnostic de Performance Energétique) ?



Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est un document obligatoire qui permet d'évaluer la consommation d'énergie ainsi que l'impact environnemental d'un logement ou d'un bâtiment. Il a été instauré en France en 2006 dans le but de soutenir la politique énergétique nationale visant à diminuer la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre.


Lorsque vous vendez ou louez votre bien immobilier, il est obligatoire d'avoir un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) qui est établi à partir de diverses informations telles que la surface du logement, le type de chauffage, l'isolation, l'orientation, etc.


Le DPE propose également des recommandations pour améliorer la performance énergétique du logement, ainsi qu'une estimation des coûts pour effectuer les travaux recommandés. Ces recommandations visent à encourager les propriétaires à effectuer des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement, ce qui peut non seulement réduire leurs coûts d'énergie, mais également contribuer à la préservation de l'environnement.



  1. Quel est l’intérêt du DPE ?

  2. Comment calculer un DPE ?

  3. Un mauvais DPE influence-t-il le prix de vente ?

  4. Comment améliorer son DPE ?


Quels sont les intérêts du DPE ?



L’intérêt du DPE est multiple :

  • Informer les futurs occupants ou propriétaires d’un bien immobilier sur sa performance énergétique, et les aider à comparer différents biens.

  • Encourager les propriétaires à réaliser des travaux d'amélioration énergétique, en leur fournissant des recommandations pour réduire la consommation d’énergie du bâtiment.

  • Contribuer à la lutte contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.

Le DPE peut également permettre aux propriétaires de valoriser leur bien immobilier en améliorant sa performance énergétique, et aux locataires ou acheteurs de réaliser des économies d’énergie sur le long terme.



Comment calcul-t-on un DPE ?



Le calcul d’un DPE est réalisé par un professionnel certifié.

La méthode de calcul repose sur la prise en compte de plusieurs paramètres, tels que :

  • La surface du logement

  • La performance énergétique des équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de refroidissement et de ventilation.

  • Le niveau d’isolation thermique du logement (toiture, murs, planchers, fenêtres, etc.)

  • L’orientation et l’exposition du logement.

  • La présence de sources de chaleur internes (appareils électroménagers, éclairage, etc.)

  • La zone climatique où se situe le logement

Les informations recueillies sont intégrées dans un logiciel de calcul réglementaire qui permet de déterminer la consommation d'énergie primaire du logement, exprimée en kilowattheure d'énergie primaire par mètre carré et par an, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre associées. Le DPE présente le résultat sous forme d'une étiquette énergétique, allant de A à G et de couleur verte foncée à rouge foncée, où plus la lettre se rapproche de A, plus le logement est économe en énergie.


Il est important de souligner que le DPE n'est pas une mesure de la consommation d'énergie réelle du logement, mais plutôt une estimation de sa performance énergétique basée sur des hypothèses et des données standardisées. Le DPE fournit donc une indication de la performance énergétique d'un logement, qui peut varier en fonction de l'utilisation effective des équipements et des conditions climatiques.



Un mauvais DPE influence le prix de vente.



Tout d'abord, un DPE médiocre peut réduire l'intérêt des acheteurs ou locataires potentiels pour un bien immobilier, car cela peut indiquer des coûts énergétiques plus élevés et des travaux de rénovation énergétique à prévoir. Cela peut rendre la vente ou la location plus difficile et prolonger la période de mise sur le marché. De plus, un classement F ou G peut faire baisser la valeur d'un logement d'environ 15%.


Ensuite, un mauvais DPE peut entraîner une négociation à la baisse du prix de vente ou du loyer, car cela peut diminuer la valeur perçue du bien par les acheteurs ou locataires potentiels. Les parties prenantes peuvent également exiger des travaux de rénovation énergétique avant d'acheter ou de louer le bien, ce qui peut augmenter les coûts pour le propriétaire.


Enfin, un mauvais DPE peut également avoir un impact sur la capacité du propriétaire à obtenir un prêt immobilier, car les banques peuvent être plus réticentes à accorder un prêt pour un bien ayant un mauvais DPE ou exiger des garanties supplémentaires. Cependant, l'impact exact sur le prix de vente est difficile à évaluer avec précision, car il dépend de divers facteurs tels que l'emplacement géographique du bien, le marché immobilier local, la demande des acheteurs potentiels, etc.


Une étude menée par le Crédit Foncier en 2018 a révélé que le prix de vente d'un logement classé en catégorie F ou G, les catégories les plus énergivores, était en moyenne inférieur de 8,9% à celui d'un logement classé en catégorie A, la catégorie la plus économe en énergie.


Cette étude indique donc qu'un DPE médiocre peut effectivement avoir un impact significatif sur le prix de vente. En outre, il faut prévoir en moyenne 15 000 € pour passer d'une catégorie à l'autre. Par exemple, pour passer d'un classement F à un classement D, il faudra débourser environ 30 000 €.


En prenant l'exemple d'une différence de classement énergétique de 3 classes (par exemple, entre un logement classé en D et un logement classé en B), une baisse de prix d'environ 6,7% par rapport à un logement mieux classé semble plausible, même si cela peut varier en fonction des facteurs mentionnés précédemment.



Comment améliorer son DPE ?



Renforcer son isolation thermique pour améliorer son DPE.



Dans le calcul du DPE, l'isolation thermique est l'un des éléments clés à prendre en compte. Une isolation efficace peut réduire la consommation d'énergie d'un bâtiment en limitant les pertes de chaleur en hiver et en réduisant les gains de chaleur en été.


En renforçant l'isolation thermique d'un logement, on peut donc s'attendre à une amélioration significative de la performance énergétique, ce qui se traduit par une meilleure note dans le DPE. En outre, une meilleure isolation thermique peut offrir d'autres avantages, tels que l'amélioration du confort intérieur, la diminution des factures d'énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.



Le changement de chauffage et de système de production d’eau chaude.



Le remplacement des équipements de chauffage peut avoir un impact significatif sur le DPE d'un logement. Le choix de l'équipement de chauffage est un facteur important pour la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre.


Les anciens équipements de chauffage, tels que les chaudières à fioul ou à gaz obsolètes, peuvent avoir une efficacité énergétique très faible et consommer ainsi beaucoup d'énergie pour produire de la chaleur. En remplaçant ces équipements de chauffage obsolètes par des équipements plus performants, tels que les chaudières à condensation, les pompes à chaleur ou les poêles à bois, on peut réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre.


Lorsqu'un propriétaire décide de remplacer son équipement de chauffage, il est important de choisir un équipement adapté à son logement, en prenant en compte les caractéristiques de celui-ci, tels que sa surface, son isolation, etc. Bien que le remplacement d'équipements de chauffage puisse être coûteux, ces coûts peuvent être rentabilisés à long terme grâce aux économies d'énergie et à la réduction des factures de chauffage. Des aides financières peuvent également être disponibles pour encourager la rénovation énergétique des logements.

En outre, le système de production d'eau chaude est également un élément important à prendre en compte dans l'amélioration du DPE.


En effet, le chauffage de l'eau chaude représente souvent une part importante de la consommation énergétique d'un logement, en particulier si l'eau chaude est produite de manière électrique. Ainsi, un système de production d'eau chaude performant peut permettre de réduire considérablement les coûts énergétiques d'un bâtiment et améliorer son DPE.


Il existe plusieurs types de systèmes de production d'eau chaude, tels que les chauffe-eaux solaires, les chauffe-eaux thermodynamiques, les chaudières à condensation, etc. Chacun de ces systèmes a ses avantages et inconvénients, mais leur utilisation peut être bénéfique pour l'environnement et les économies d'énergie.


Par conséquent, pour améliorer le DPE d'un logement, il est important d'opter pour un système de production d'eau chaude performant et adapté aux besoins du logement et des occupants. Il est également essentiel de bien entretenir ce système pour en assurer un fonctionnement optimal et ainsi réduire les pertes d'énergie.



Installation d’une ventilation efficace pour améliorer son DPE.



La ventilation permet de renouveler l'air à l'intérieur d'un logement et d'évacuer l'humidité et les polluants tels que les COV (composés organiques volatils). Elle est également essentielle pour améliorer le confort intérieur en évitant l'apparition de moisissures et en régulant la température et l'humidité de l'air.


Un logement qui n'est pas correctement ventilé peut avoir des conséquences négatives sur la performance énergétique, car l'humidité et les polluants peuvent augmenter la demande de chauffage et de climatisation, ce qui peut entraîner une augmentation de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre.


L'installation d'un système de ventilation efficace, tel qu'une ventilation mécanique contrôlée (VMC), peut améliorer la qualité de l'air intérieur tout en réduisant la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Une VMC permet de récupérer la chaleur de l'air extrait pour préchauffer l'air entrant, ce qui réduit la demande de chauffage.


Cependant, il est important de noter que l'installation d'un système de ventilation efficace doit être adaptée aux caractéristiques du logement, telles que sa surface et son isolation, et il est donc recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser cette installation.


En résumé, l'installation d'une ventilation efficace est essentielle pour améliorer la performance énergétique d'un logement et améliorer ainsi son DPE. Elle permet non seulement d'améliorer la qualité de l'air intérieur, mais également de réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre.



Équiper le logement d’éclairage LED pour améliorer son DPE.



En équipant un logement d'un éclairage LED, on peut réduire la consommation d'énergie pour l'éclairage, ce qui peut améliorer le DPE du logement. Les ampoules LED sont plus économes en énergie que les ampoules traditionnelles, ce qui réduit la consommation électrique et les émissions de gaz à effet de serre.


En outre, leur durée de vie plus longue permet de réduire les coûts d'entretien et de remplacement des ampoules.

Les LED ne produisent pas de chaleur, ce qui peut contribuer à réduire la consommation d'énergie pour la climatisation pendant les mois chauds de l'année. En somme, l'utilisation d'un éclairage LED est bénéfique pour l'environnement et pour la réduction des coûts énergétiques du logement.



Utiliser les sources d’énergie renouvelables pour améliorer son DPE.



Voici quelques exemples de sources d’énergie renouvelables qui peuvent être utilisées pour améliorer le DPE d’un logement :


1) L’énergie solaire : L’installation de panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques peut permettre de produire de l’électricité ou de l'eau chaude sanitaire à partir de l’énergie solaire, réduisant ainsi la consommation d’énergie fossile et les émissions de gaz à effet de serre.


2) L’énergie éolienne : L’installation d’éoliennes domestiques peut permettre de produire de l’électricité à partir de l’énergie éolienne, réduisant ainsi la consommation d’énergie fossile et les émissions de gaz à effet de serre.


3) La biomasse : L’utilisation de la biomasse pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire peut permettre de réduire la consommation d’énergie fossile et les émissions de gaz à effet de serre, en utilisant des sources d’énergie renouvelables telles que le bois, les granulés de bois ou la paille.


4) La géothermie : L’utilisation de la géothermie pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire peut permettre de réduire la consommation d’énergie fossile et les émissions de gaz à effet de serre, en utilisant la chaleur du sous-sol.

En résumé, l’utilisation de sources d’énergie renouvelables peut contribuer à améliorer le DPE d’un logement en réduisant la consommation d’énergie fossile, les émissions de gaz à effet de serre et en améliorant l’efficacité énergétique globale. Cependant, l’installation de ces équipements peut nécessiter un investissement initial important, qui peut être rentabilisé sur le long terme grâce aux économies d’énergie réalisées.




Pour conclure, plusieurs mesures peuvent être prises pour améliorer le DPE de votre logement. Vous pouvez renforcer son isolation, remplacer les équipements de chauffage anciens ainsi que le système de production d'eau chaude, installer une ventilation efficace, opter pour un éclairage LED et utiliser les sources d'énergie renouvelable.


Ces actions peuvent significativement réduire votre consommation d'énergie et améliorer la performance énergétique de votre logement, ce qui peut non seulement réduire vos factures d'énergie, mais également contribuer à la préservation de l'environnement.

Il est important de faire appel à des professionnels pour effectuer ces travaux afin d'assurer une mise en œuvre correcte et efficace des mesures d'amélioration énergétique de votre logement.








138 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page