• DME

Bien choisir son papier peint – toutes nos astuces 💡

Dernière mise à jour : 2 juin

Le papier peint faisait fureur au XXème siècle, en particulier dans les années 70, son âge d’or. Il était présent, sous différentes formes, dans tous les intérieurs. Nos parents ou grands-parents l’adoraient. Avec le temps, les Français s’en sont lassé. Ce revêtement était devenu ringard. Nouveaux modèles, nouvelles caractéristiques… le papier peint fait aujourd’hui son grand retour !

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas nécessairement difficile à poser ou à enlever. Oui, vous pouvez tout à fait en appliquer dans votre salle de bain, dans votre cuisine. De larges sélections sont à présent disponibles. Vous trouvez donc forcément un papier qui s’adaptera à votre projet. Et si on redécouvrait le papier peint ensemble ? ✨




 

Le papier peint, c’est quoi ?


Définition :


Le papier peint est un matériau utilisé comme revêtement pour vos murs. Il est plus ou moins composé de papier et s’applique en se collant directement à la surface.

Il se présente sous forme de rouleaux de plusieurs mètres et se pose par bande : un « lé » - lorsqu’elle est placée à la verticale ou des « frises » - lorsqu’elle est appliquée à l’horizontale. Ce papier peut être avec ou sans imprimé. Il s’agit d’un vrai moyen d’habiller vos murs, d’embellir votre intérieur.


Attention à ne pas confondre papier peint et tapisserie. La tapisserie est quant à elle un textile, souvent réalisé artisanalement. Elle couvre rarement tous les murs d’une pièce.



Pourquoi en choisir ?


La papier peint a de nombreux avantages indéniables. Par où commencer ?


Entretien facile

Certains papiers peuvent parfaitement s’adapter à une pièce humide ou très salissante. Un coup de brosse ou de linge humide peut, sur divers modèles, permettre d’enlever des traces.


Touche d’originalité

De la couleur, en passant par l’imprimé, la texture ou encore le type de pose… les possibilités en matière de papier peint sont nombreuses. Vous trouverez donc forcément celui qui vous conviendra et s’adaptera parfaitement à votre intérieur !


Réel trompe l’œil

Le papier peint peut être neutre. Il peut également vous permettre de donner une autre dimension à votre pièce grâce à son imprimé ou sa texture. La hauteur sous plafond de votre pièce pourra sembler plus importante avec des lignes verticales sur les murs par exemple. Certains papiers peints sont aussi très réalistes. Et si vous aviez une fausse bibliothèque dans votre pièce ?


Une infinité de possibilités

Vous pouvez appliquer du papier peint sur tous les murs d’une pièce, tout comme en utiliser pour faire ressortir une zone bien définie ou une bordure. Il existe finalement une infinité de possibilités !


De nombreuses finitions, aspects

Fibre de verre, papier, velours… il existe une très grande variété de papiers peints, avec à chaque fois des aspects et finitions différentes.


Facile à poser, facile à changer

La papier peint a bien évolué. Aujourd’hui, certains sont adhésifs, magnétiques… ce n’est plus nécessairement synonyme de bulles ou déchirures ! Évidemment, la préparation de votre mur et la qualité de votre revêtement jouent un rôle considérable.

Si vous avez tendance à vous lasser rapidement de votre décoration intérieure, le papier peint est également une très bonne option. Il se retire et se remplace assez facilement !



Les différents styles de papiers peints


Les types de papiers peints


Le papier peint à peindre :

  • Le papier peint à peindre classique : Aspect lisse, prêt à être peint. S’adapte parfaitement aux pièces relativement froides.

  • La toile de verre : Aspect papier tissé, qui se prête à toutes les pièces, même sur les murs abîmés. Il est toutefois très difficile à enlever.


Le papier peint adhésif ou repositionnable :

Papier peint aux mêmes caractéristiques que le vinyle. Il est adhésif et ne nécessite par conséquent pas de colle pour l’appliquer.


Le papier peint magnétique :

Le mur doit être lisse pour appliquer ce papier peint. Sa pose se fait en deux temps : l’installation d’une feuille magnétique puis du papier peint magnétique. Ce papier se remplace aisément et peut également être peint. Il est facile à nettoyer !


La papier peint d’apprêt :

Un aspect lisse, qui peut se poser dans toutes les pièces.


Le papier peint prêt à poser :

  • Le papier peint mural, le classique : aspect lisse, avec souvent des décors, des motifs variés. Il se pose cependant uniquement sur des murs bien lisses. Il est toutefois lavable !

  • Le papier peint intissé : aspect duveteux, s’adapte aux pièces sèches et humides, même sur des murs irréguliers. Il est également lessivable donc facile à entretenir

  • Le papier peint vinyle ou vinyle expansé : aspect brillant, mat, avec des motifs & décors variés. Il s’adapte aux pièces sèches et humides. Il est parfait pour les murs salissants, ou avec un fort passage comme les couloirs, car il est lessivable, brossable !

  • Le papier peint velours floqué : aspect plutôt doux au toucher. Le papier peut être posé dans des pièces sèches, sans grand passage. Il est uniquement dépoussiérable mais peut tout à fait être posé sur un mur irrégulier.

  • Le papier métallisé : aspect lisse. Papier qui peut être posé uniquement dans une petite pièce, sans grand passage, avec des murs lisses. Il est cependant lavable !

  • La paille japonaise ou papier contrecollé : charme naturel qui reste toutefois délicat à poser et difficile à entretenir. Il faut également porter une forte attention à la qualité du revêtement au risque de le voir se détériorer rapidement, avec des fibres qui se décrochent par exemple.

  • Le papier peint panneau : peut représenter la nature & co, sous forme de panneau décoratif. Il peut se poser par magnétisme, collage classique ou encore par adhésif


Nos marques coups de cœur


Découvrez les marques de papier peint que nous aimons particulièrement !


Isidore Leroy


Coordonné


Casamance


Arte



Inspirations de papier peint


Voici une sélection de photos pour vous donner de petites idées !





Comment acheter son papier peint ?


La sélection du papier peint


Pièce humide :

Le papier peint vinyle est nécessaire. Grâce à sa fine couche de PVC, ce papier est imperméable. Il s’adapte donc parfaitement à une salle de bain ou une cuisine.


Pièce salissante :

La papier peint vinyle est aussi recommandé pour ce type de pièce, car il est brossable et lessivable. Il est donc tout à fait adapté pour une cuisine ou une chambre d’enfant. Il existe également d’autres options. Nous vous invitons à bien observer le pictogramme présent sur le rouleau qui indique sa résistance à l’eau et lavabilité.


Pièce à fort passage :

Dans ce type de pièce, évitez les papiers trop fins qui risqueraient de se déchirer. Privilégiez plutôt un intissé ou expansé, pour votre entrée ou votre couloir par exemple.


Pièce très lumineuse :

Si votre pièce est exposée plein sud, très lumineuse, optez pour une résistance comprise entre 4 et 5. Cette indication est présente sur votre rouleau et se présente sous la forme d’un pictogramme.


Pièce avec des murs irréguliers :

Un papier fin marquera plus facilement les défauts. Tournez-vous donc plutôt vers de l’intissé ou de l’expansé. Les papiers plus épais permettent de donner une certaine harmonie, de gommer les différents niveaux que l’on peut avoir.


Pièce sombre :

Rehaussez votre intérieur grâce à un papier peint de couleur claire, voire chaude. Les couleurs pastels peuvent très bien s’adapter à ce type d’espace.

Pièce relativement petite :

Privilégiez plutôt les papiers peints neutres ou avec de petits motifs



Calculez le nombre de rouleaux qu’il vous faut


Étape 1 : mesurer déterminer la surface à tapisser

Avant de connaître le nombre de lés dont vous allez avoir besoin pour habiller vos murs, commencez par déterminer la surface à tapisser. Pour cela, il vous suffit de mesurer le périmètre de l’espace à l’aide d’un mètre en ne prenant pas en compte les ouvertures (oubliez les fenêtres et les portes par exemple). Faites ensuite le calcul suivant : (longueur de la pièce + largeur) x 2 = périmètre


Exemple : (3+9) x 2 = 24



Étape 2 : Calculer le nombre de lés

Calculez ensuite le nombre de lés. Il vous suffit de diviser le périmètre par la largeur des rouleaux de lés. Arrondissez le résultat à l’unité supérieure.


À savoir : Un lé mesure 0,53 m de large


Exemple : 24 / 0,53 = 46 lés



Étape 3 : Calculer le nombre de lés contenus dans un rouleau

Mesurez la hauteur du mur à partir de la plinthe et ajoutez 10 cm pour les coupes. Divisez ensuite la longueur du rouleau (10 m en général) par la hauteur du mur.


Exemple : 3 (+10) : 10 / 3,10 = 3,23. Vous avez donc 3,23 lés complets dans un rouleau.



Étape 4 : Calculer le nombre de rouleaux nécessaires

Pour terminer, il vous suffit de diviser le nombre total de lés par le nombre de lés par rouleau.


Exemple : 46 / 3 = 15, 33 et nous l’arrondissons à 16. Il vous faudra par conséquent 16 rouleaux pour couvrir votre surface.


Petite astuce : Vous n’êtes pas à l’abris d’une petite erreur de calcul ou d’un lé mal coupé. Prévoyez donc, au cas où, un ou deux rouleaux de secours. Cela vous évitera de devoir en racheter en urgence et vous permettra de garder le même numéro de bain que les bandes déjà appliquées.



Comment le poser ?


Tout ce dont vous avez besoin pour tapisser :

  • Du papier peint

  • Une longue table ou table à tapisser

  • Une bâche

  • 2 sceaux : un pour la colle et un pour l’eau

  • Une longue spatule pour mélanger la colle

  • Une équerre ou un fil à plomb

  • Une palette à maroufler

  • Un petit pinceau à finitions

  • De la colle à papier peint

  • Une brosse à encoller

  • Une brosse à tapisser

  • Une roulette à joint

  • Une échelle ou un escabeau

  • Un crayon à papier

  • Une éponge

  • Un mètre

  • Un cutter

  • Un ciseau

  • Une règle

  • Un torchon

Bon à savoir : il existe des kits avec les essentiels pour tapisser



Poser du papier peint, étape par étape


1. Bien préparer la surface


Cette étape marque le début de vos travaux. Il est temps de dire adieu à votre ancien revêtement, pour laisser place au nouveau !

Votre mur est tout neuf ? Vous êtes chanceux. Vous pouvez passer cette partie !

Si votre mur était vêtu de papier peint, c’est le moment de l’éliminer à l’aide d’une spatule. Vous pouvez le faire « à sec », mais ce n’est pas la technique la plus simple. Nous vous recommandons plutôt de vaporiser un produit décapant sur le mur ou de l’eau. Il existe également des décolleuses de papier peint que vous pouvez louer. Soyez toutefois vigilant car si votre ancien papier peint est à motif ou imprimé, il peut également se fixer au mur à cause de l’humidité.

Veillez bien à ne pas trop « creuser » le mur en le retirant, au risque de devoir reboucher ces trous par la suite.


Si votre mur était peint - deux cas de figure, deux solutions :

  • Mur peint : lavez à l’aide d’une lessive murale, d’eau et d’une éponge.

  • Mur peint à l’huile ou glycérophtalique : poncez à l’aide de papier abrasif


Utilisez une spatule afin d’enlever les traces de colle, de papier ou de peinture.

N’oubliez pas de reboucher les petits trous, aspérités ou fissures. Cela fera la différence. Plus le mur est lisse, plus la pose sera réussite !


Si vous pouvez observer des traces d’humidité ou que votre mur est poreux, surtout ne fermez pas les yeux. Le papier peint cachera le problème uniquement pendant une courte durée mais ne le traitera pas.


Mur humide : appliquez un produit imperméabilisant avant de poser vos lés de papier peint


Mur avec des taches de moisissure : vaporisez un mélange d’eau de javel avec de l’eau sur votre mur (1/3 d’eau) et frottez à l’aide d’une brosse ou d’un chiffon. Vous pouvez aussi utiliser un produit anti-moisissure. Répétez cette étape si les taches persistent. Laissez bien sécher votre mur avant d’appliquer un produit imperméabilisant (cf. mur humide)


Mur avec risque d’humidité (salle de bain ou cuisine) : choisissez bien un papier vinyle et appliquez-le avec une colle cellulosique


Mur poreux : utilisez un bloqueur de fond spécial et laisser-le sécher pendant 24h avant de poser le papier peint



2. Bien préparer le papier peint avant la pose


Il est à présent temps de découper votre papier peint.

Pour le moment, il est sous forme de rouleaux. Après avoir mesuré la hauteur de votre mur, ajoutez 5cm de marge afin de découper vos lés.

Vous pouvez ensuite les placer sur votre table, préalablement recouverte d’une bâche de protection. Si votre papier peint est à motif, n’oubliez pas les accords.



3. Commencer à encoller


Après avoir préparé votre colle, munissez-vous d’une brosse à encoller.

Commencez à appliquer la colle sur le lé de papier peint avec votre brosse, en partant du centre vers l’extérieur. Vous faites donc une première moitié puis l’autre. Une fois que le lé est bien encollé, laissez-le ensuite reposer 5 à 10 minutes avant de le poser sur votre mur.

Vous pouvez très bien avoir 3 à 4 lés encollés à l’avance, pour que vous n’ayez pas à patienter. Toutefois, inutile de préparer tous les lés avant la pose car ils risquent d’avoir séché entre temps.



4. Poser votre papier peint


La dernière étape a enfin sonné !

Appliquez vos lés de papier peint en commençant par le haut du mur. À l’aide de votre palette à maroufler, lissez ensuite le papier du milieu vers l’extérieur. Si vous voyez des petites bulles apparaître, vous aurez qu’à les frotter à l’aide d’un torchon pour les dissiper.

Refaites cette étape pour la partie inférieure de votre papier peint.

Procédez de la même manière pour tous les lés


Petite astuce : utilisez une fenêtre ou un angle de la pièce pour commencer à poser vos lés de papier peint. Vous aurez juste à aligner les bords des lés à l’encadrement ou l’angle en question.


Lorsque votre papier peint est entièrement collé à votre mur, il ne vous reste plus qu’a couper vos marges qui dépassent à l’aide d’un cutter ou des ciseaux.



Nos aides pour aller + loin


Lexique du papier peint


Lé, lé de papier peint :

Bande de papier peint, à placer à la verticale.


Frise :

Bande de papier peint, à placer à l’horizontale.


Numéro de bain :

Numéro qui permet d’éviter les variations de teintes entre différents rouleaux. Ce numéro d’identification de la couleur se trouve au dos du rouleau.


Marouflage :

Technique qui permet d’éliminer les cloques et plis lors de la pose, et ainsi obtenir un bon rendu.


Bord à bord :

Technique de pose très courante qui consiste à faire en sorte que les bords des lés ne se touchent pas, ne se chevauchent pas. Celle-ci est relativement simple.


Brosse à encoller :

Brosse qui permet d’appliquer la colle sur le papier lors de la pose du papier peint.


Palette à maroufler :

Outil qui permet de lisser et chasser les bulles du papier. Cela permet d’obtenir un bel aspect ainsi qu’une bonne tenue.


Roulette à joint :

Outil qui permet d’aplatir les joints les lés.


Brosse à tapisser :

Brosse qui permet de lisser le papier lorsqu’il est appliqué, avant d’être marouflé.



Les pictogrammes du papier peint


























 

Si vous n’étiez pas encore un-e amateur-trice de papier peint, nous espérons vous avoir réconcilié avec ce revêtement. Il fera peut-être même partie de vos prochains travaux de rénovation. Et si nous discutions de votre projet ?