top of page
  • Bluen de Préneuf - Studio Bluen

Une verrière tendance à coup sûr !


 

Plus actuelles que jamais, les verrières se jouent des volumes et provoquent l’effet

waouh ! A la fois esthétiques et fonctionnelles, elles remplacent la traditionnelle cloison pour redéfinir les espaces avec légèreté et transparence, laissant ainsi circuler la lumière d’une pièce à l’autre et donnant cette irrésistible impression de profondeur. Que vous la choisissiez en métal, en acier ou en bois, fixe, coulissante, ouvrante, en cloison ou suspendue, elle saura sublimer votre intérieur et donnera le ton à votre décoration.


A chacun sa verrière décorative


Une verrière toute hauteur simple se compose d’une ou plusieurs cloisons vitrées verticales appelées “travées”. Pour une version plus sophistiquée, ces travées peuvent être divisées à l’horizontale par ce que l’on appelle des “traverses”.


Dans sa version mi-hauteur, la partie basse d’une verrière peut être dotée d'un panneau plein appelé “soubassement” qui permettra de dissimuler des meubles bas et d’assurer une intimité partielle. Ce panneau peut être réalisé avec le même matériau que celui utilisé pour les montants, ou bien encore en brique, en parpaing, en béton ou encore en plâtre.


Vous trouverez des modèles en kit prêt à assembler en grande surface de bricolage ou sur internet, mais pour une personnalisation unique et un rendu esthétique optimal, la verrière sur-mesure s’adaptera à toutes les configurations d’intérieur et à tous les styles !


Projet Chazière, réalisation Constance Laurand, photo Sabine Serrad


Une verrière tendance à coup sur : quel matériau privilégier ?


La verrière “atelier”, en acier


Héritage directe de la révolution industrielle, la verrière en acier évoque immédiatement les ateliers d’artistes ou les sheds des anciennes usines. Privilégiée pour sa robustesse et sa haute résistance aux contraintes mécaniques imposées par les vitrages, l’acier présente une forte résilience et ne se déforme pas. La remarquable longévité de ce type de châssis justifie entre autres son coût plus élevé.


Côté couleur, on la trouve le plus souvent brute ou teinte en noire. Cependant, quand elle est réalisée sur-mesure, il est tout à fait possible d’harmoniser la couleur du châssis avec vos murs, grâce à une finition thermo-laquée très résistante, afin de créer une continuité et de faire valoir un style plus néo industriel. Associée à un mur en brique, elle viendra au contraire accentuer l’esprit atelier.


La verrière qui se plie à vos envies, en aluminium


Alliant légèreté et résistance, l’aluminium est un matériau léger et économique, capable de supporter des vitrages de très grandes dimension, tout en optant pour une structure et des montants assez fins, offrant ainsi une luminosité maximisée. Sa flexibilité vous autorise toute une palette de formes originales pour un design assumé et les finitions se déclinent en une multitude de couleurs pour répondre à tous vos désirs.


La verrière au naturel, en bois


Moins connu, le bois est aussi un excellent support pour réaliser le châssis de votre verrière intérieure. Solide, intemporel et durable, c’est un matériau facile à couper et à travailler pour s’adapter à tous les styles d’intérieurs. En optant pour une doucine de finition moulurée, la verrière viendra subtilement s’intégrer aux intérieurs anciens ou de style haussmannien, comme si elle avait toujours été là.


Le bois peut être laissé brut pour un effet naturel, chaleureux, campagne chic, ou bien peint dans la couleur de votre choix pour se fondre dans votre décoration. Mieux vaut privilégier le bois massif (chêne, douglas…) pour assurer la meilleure résistance dans le temps.


Projet Martyrs vu par Billie Blanket, réalisation Atelier CVD


Projet Bolivar, par Heju


Comment choisir ?


Question prix, le bois reste généralement plus abordable que l’aluminium ou l’acier. Le choix du matériau pour réaliser la structure de votre verrière dépendra donc du rendu esthétique recherché, de votre budget mais aussi de la pièce où vous souhaitez l’installer et des contraintes techniques éventuelles.


Pour une pièce humide comme la salle de bain par exemple, on préférera l’aluminium ou l’acier thermo-laqué qui résisteront mieux aux taux d’humidité élevés. Il est vivement recommandé de vous adresser à un professionnel ou directement à votre maître d’œuvre, comme DME, qui saura vous aiguiller vers la solution la plus adaptée à vos attentes. Il pourra également garantir l’installation et vous faire bénéficier de la TVA réduite.


Une verrière tendance à coup sur : une verrière tendance à coup surs verres, pour perfectionner la finition


Le choix du type de verre est également déterminant dans la réalisation de la verrière.

Le verre feuilleté est le plus couramment utilisé dans sa version claire pour sa transparence, il est constitué de deux plaques de verre solidarisées par un film plastique autocollant qui retient le verre en cas de casse. C’est un verre dit sécurité qui existe en plusieurs épaisseurs selon la résistance souhaitée.

Il se décline en version phonique pour réduire le bruit, ou encore opale pour occulter la vue tout en laissant passer la lumière.


Pour ajouter un supplément d’âme à votre intérieur, vous pouvez également choisir un verre simple décoratif comme :


· le verre armé, intégrant un treillis métallique est très connoté esprit atelier

· le verre cannelé, qui ondule délicatement

· le verre cathédrale, dont le motif irrégulier est imprimé et donne un aspect martelé…


Enfin, pour un effet vitrail, il est aussi possible de partir sur des verres colorés.


Projet Madeleine, par Heju


Une verrière tendance à coup sur : quelle que soit la pièce, la verrière trouve sa place partout


Ajouter une pièce en second jour


S’il vous manque une fenêtre pour aménager une pièce supplémentaire, la solution de la verrière s’avère très utile. Elle permet d’ajouter une pièce en second jour tout en bénéficiant d’un apport de lumière naturelle. Cette configuration est idéale pour intégrer un bureau, créer une chambre d’amis ou encore un coin TV/lecture. Elle permet d’isoler la pièce sans l’assombrir, évitant ainsi l’effet oppressant d’une pièce sans fenêtre. Dans ce cas, la verrière pourra être posée à mi-hauteur sur une demi-cloison afin de dissimuler le lit ou des rangements bas. Des stores ou des rideaux permettront d'occulter la lumière et de préserver l'intimité, selon les besoins.



Mini hôtel, Paris XIVe, par Batiik Studio, photo Bertrand Fompeyrine


La verrière est aussi l’option déco infaillible pour fermer une mezzanine en se substituant au garde-corps. Elle isole visuellement l’espace tout en assurant l’aspect sécurité et isolation thermique et acoustique.


Rénovation d’une maison de ville, Paris Xe, accompagnée par Alia Bengana et Capucine de Cointet, architectes


Rénovation d’une maison de ville, Paris Xe, accompagnée par Alia Bengana et Capucine de Cointet, architectes


Délimiter les espaces


Transparente, une verrière toute hauteur sait néanmoins se montrer imposante. À elle seule, elle permet de séparer différents espaces sans réellement les fermer. Une manière judicieuse de restructurer les lieux. Pour délimiter une pièce sans pour autant diminuer l'apport en luminosité, la verrière intérieure s'impose vite comme la solution la plus audacieuse et design.


Si vous disposez d'une grande surface à agencer, la verrière pourra marquer la rupture entre plusieurs espaces sans casser les volumes. Elle permet aussi d'éviter l'effet de vide lorsqu'il y a peu de meubles. On pourra par exemple venir délimiter une cage d’escalier ou bien une entrée qui ouvrirait directement sur la pièce de vie. Associée à une porte (ouvrante ou coulissante en applique), elle isolera du bruit et du froid en créant un sas.


Au contraire dans les petits espaces, lorsque le moindre cm² est compté, la verrière est une alternative gain de place idéale puisqu’elle est plus fine qu’une cloison classique.



Rénovation d’un 35 m² parisien réalisé par Bénédicte Montussac, architecte d'intérieur


Communiquer entre les pièces


Fréquemment utilisée pour optimiser la séparation entre la cuisine et le séjour, la verrière vous permettra d'établir avec style une communication entre ces deux pièces à vivre tout en minimisant les nuisances (bruits et odeurs).

Vous pourrez ainsi vous atteler à la préparation de bons petits plats tout en gardant un œil bienveillant sur vos enfants ou sans perdre une miette de l’apéro qui bat son plein juste à côté. La verrière participe ainsi à composer l’ambiance conviviale et chaleureuse du logis en créant une vue traversante sur les différents espaces à vivre et une agréable impression de dedans-dehors.


Appartement Caire, par Heju


Gagner en intimité sans perdre la luminosité naturelle


Même dans les pièces les petites et les plus isolées du regard, la verrière sait s’imposer. Pour la salle de bain, par exemple, on la trouve en guise de paroi de douche, pour dissimuler subtilement un WC ou encore séparer la pièce d’eau de la chambre. Ici, elle apporte à coup sûr un plus esthétique qui affirmera le style de la pièce. Pour garantir un maximum d’intimité, il convient d’opter pour un verre texturé qui sera plus ou moins opaque. Il laissera ainsi passer la lumière tout en occultant partiellement ce qui se passe derrière.


On recommandera aussi d’utiliser du double vitrage pour une isolation acoustique efficace entre les deux pièces. Un détail appréciable dans la suite parentale pour prolonger le sommeil du matin.


Pour ces pièces d’eau, préférez une structure en aluminium ou en acier thermo-laqué qui assurera la longévité de votre verrière. En effet, elle résistera mieux aux éclaboussures et fort taux d’humidité, quand le bois aura tendance à bouger ou à gonfler. Cependant, l'aluminium n’étant pas isolant à lui seul, il sera nécessaire de privilégier une verrière à rupture de pont thermique, composée de profilés en aluminium équipés d’un joint non conducteur, évitant tout contact avec l'extérieur. Cela permettra ainsi de minimiser les effets indésirables comme la condensation et les moisissures.


Une verrière tendance à coup sur : scénariser l’espace


Outre ses avantages fonctionnels, la verrière à elle seule peut magnifier un lieu et devenir la pièce glamour et design de votre décoration. À coup de textures, couleurs et rondeurs, décorateurs et architectes d’intérieur rivalisent d’audace pour imaginer et vous proposer des verrières sur-mesure qui ont du chien ! En sollicitant leur conseil, vous serez certain de surprendre vos amis.



Carola Ripamonti pour Marcante Testa


La Maison d'art Amélie, par Batiik Studio


Vous l’aurez compris, la verrière est devenue une référence matière de décoration non seulement de par sa silhouette gracile, mais également grâce ses multiples qualités et avantages. La diversité des matériaux et finitions disponibles vous ouvrent le champ de la personnalisation pour réaliser un ouvrage singulier qui sublimera votre intérieur.


Si vous cherchez de l'inspiration pour votre intérieur ou pour un projet de rénovation, nous vous invitons à télécharger notre guide d'inspirations !


 

Si cet article a pu vous être utile, n’hésitez pas à nous suivre sur notre instagram et sur notre page facebook !



Article rédigé par Bluen de Préneuf, décoratrice d'intérieur chez Studio Bluen.



98 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page