top of page
  • Bluen de Préneuf - Studio Bluen

10 astuces pour bien aménager une petite surface

Dernière mise à jour : 13 mars 2023


Quand on investit dans une petite surface, que ce soit pour le mettre en location ou d’autant plus pour l’habiter, la question de l’aménagement revient presque systématiquement !


En effet, bien penser un studio en amont de sa rénovation permet de s’y sentir bien en façonnant “un vrai lieu de vie où chaque usage s'offre le confort de ceux d'un appartement plus grand”, comme l’écrit à juste titre Camille Voituriez pour Côté Maison. Avec une sélection de couleurs et des choix décoratifs sobres et faciles à vivre, il est aussi aisé pour un futur occupant de se projeter, et ce dans la durée.


On pourra ainsi optimiser son investissement en réduisant le taux de vacance et les frais liés aux changements répétés de locataires. Enfin, avec un peu d’imagination et beaucoup d’ingéniosité, certains architectes d’intérieur parviendront même à créer deux pièces en une !


Voici une compilation de 10 recommandations proposées par Bluen de Préneuf, décoratrice d’intérieur chez Studio Bluen, et approuvées par nos conducteurs de chantier.



1 - Privilégier le sur-mesure



Quand on aménage une petite surface, combiner toutes les fonctionnalités essentielles au quotidien tout en créant un lieu de vie agréable et confortable peut s’avérer un véritable casse-tête. En optant pour le sur-mesure, on pourra optimiser chaque recoin en concevant un agencement menuisé qui épouse les angles et les murs et qui répond exactement aux usages attendus : ranger, travailler, dormir, cloisonner… Bien conçu, il remplit plusieurs fonctions à la fois et devient une pièce maîtresse de la décoration.

Le sur-mesure peut présenter un certain coût qui sera vite compensé par le gain de place et la facilité d’usage au quotidien.


L’exemple du lit escamotable, présenté ci-dessus, illustre parfaitement l’ingéniosité d’un agencement sur-mesure bien pensé. Il peut disparaître dans le mur pour laisser place à un coin repas/bureau ou détente tout en s’intégrant dans une bibliothèque. Ainsi, ouvert comme fermé, on y voit que du feu !


Agenceur, décorateur ou encore conducteur de travaux débordent d’audace et de créativité pour imaginer pour vous l’agencement sur-mesure le plus efficace, pratique et harmonieux.



2 - Pensez rangements, rangements, rangements



Quoi de plus inhospitalier et oppressant que de pénétrer dans une pièce en désordre ou encombrée. Les rangements jouent un rôle essentiel pour créer un espace clair et dégagé. Ils permettent de masquer les indésirables, de faire place nette et de créer ainsi un univers apaisé. Il est important de réfléchir en amont pour dimensionner les espaces de rangement et anticiper le volume nécessaire au plus proche du besoin du futur habitant. Pour l'aspirateur, par exemple, on ne réfléchira pas son espace de rangement de la même manière si on dispose d’un aspirateur traîneau ou d’un aspirateur sans fil. Pour le cas du traîneau avec son tube et son flexible, il faudra prévoir un casier suffisamment large et haut, tandis que pour un aspirateur sans fil, plus compact, il sera judicieux de prévoir une prise électrique proche du support d’accroche mural pour le recharger lorsqu’il n’est pas utilisé.

On n'hésite pas à multiplier les possibilités de rangements en misant sur les coffres intégrés aux canapés, aux lits ou placés sous les fenêtres qui offrent aussi un volume précieux et savent se faire discret, voire invisible.


Enfin, il peut aussi être intéressant d’investir la verticalité de votre intérieur en prolongeant un placard en arche au-dessus d’une porte ou encore en créant un placard toute hauteur. Ce dernier est d’ailleurs bien plus esthétique qu’une armoire du commerce qui n’atteint pas le plafond et a tendance à donner une sensation d’écrasement, quand le placard toute hauteur conserve la sensation de verticalité et se fond dans le mur.


Retrouver deux de nos projets de rénovation que nous avons réalisés, oú les rangements ont été pensés : Projet plat / Projet Thiers


3 - Exploiter le moindre recoin

Dans un petit volume, on traque chaque petit recoin disponible pour l’optimiser. Petit tour des espaces trop souvent mal exploités !


  • L’entrée



Comme le dit si bien l’adage : “on n’a jamais deux fois l'opportunité de faire une bonne première impression”. Il est donc important de soigner son intérieur dès l’entrée car c’est le premier espace avec lequel on sera en contact en pénétrant à l’intérieur du bien. On mise alors sur un espace de rangement le plus proche possible de la porte pour caser les manteaux et les chaussures.


  • Sous pentes



Dans les petits appartements qui se situent pour certains sous les combles ou disposent pour d’autres de pièces en mezzanine, il existe de nombreuses solutions pour optimiser les espaces qui se trouvent sous pente. Placard avec niches, bibliothèque, coin bureau ou encore banquette, les possibilités sont multiples, il s’agit de trouver celle qui correspond le mieux à vos attentes et à la hauteur disponible.


  • Les angles ou courbes



Alors que l’on pourrait voir un angle comme une contrainte, il s’agit de retourner le problème à son avantage pour lui trouver une utilité. On pourra y installer un bureau d’angle ou encore le mettre en valeur dans un agencement dessiné pour épouser sa forme.


  • Le couloir



Par définition étroit, voire exigu, le couloir n’est pas forcément l’endroit que l’on penserait exploiter de premier abord. Pourtant, en s'accommodant des contraintes, il serait dommage de ne pas tirer parti d’un linéaire de mur disponible. Deux cas de figure se présentent :

  • optimiser un couloir existant : il s’agit là de créer un espace d’accueil avec placard et banquette, ou d’installer un meuble à chaussures ou un bureau, tout en conservant la facilité de circulation. Pour cela, on les envisage de faible profondeur et de préférence toute hauteur.

  • créer un couloir : lorsque l’on aménage une pièce vide ou un plateau, on peut dessiner à l’avance les espaces et créer un couloir intelligemment cloisonné par un agencement sur-mesure qui remplira plusieurs fonctions que l’on se trouve d’un côté ou de l’autre. Dans ce cas, tout est possible !



4 - Utiliser la hauteur sous plafond



Si les m² manquent au sol, on mise alors sur la verticalité. La solution la plus couramment utilisée est la mezzanine. Seulement, tous les espaces ne permettent pas d’en intégrer une.

Dès 2,70 m il est possible de surélever un lit ou un coin bureau et d’exploiter le dessous en rangement. Pour créer une véritable mezzanine, où l’on peut se tenir debout au-dessus comme au-dessous, il faudra plutôt compter 3,90 m de hauteur sous plafond (2 m en-dessous + 10 cm de plancher pour la mezzanine + 1,80 m au-dessus). On pourra ainsi créer un espace de vie à part entière qui cumule ses propres rangements et aménagements (couchage, bureau, coin détente).

Entre 2,70 et 3,90 m, il est toujours possible d’envisager une salle de bain surmontée d’un lit où l’on tient assis. Le confort d’usage au quotidien ne sera pas idéal, mais l’effet cocon perché peut aussi s’avérer un parti pris à valoriser.

Outre la mezzanine, il est aussi judicieux de profiter des murs pour accrocher des étagères ou des caisses de rangement. Cela permettra de libérer de la place au sol pour gagner quelques mètres carrés supplémentaires.

Enfin, on trouvera toujours en hauteur un espace à combler pour intégrer une étagère au-dessus d’une porte, ou encore créer un coffre de rangement haut au-dessus d’un couloir ou d’un toilette. Ils seront parfaits pour tout ce qui ne nécessite pas d’être accessible au quotidien : livres, valises, dossiers, vêtements été/hiver…



5 - Bien définir les différents espaces



Dans un petit appartement où la pièce principale fait souvent office de salon, de bureau, de cuisine, voire même de chambre pour un studio, il peut se révéler difficile de distinguer les espaces. Pourtant, délimiter des zones permet à chacune de conserver un soupçon d’autonomie et d’offrir à chaque usage un confort toujours apprécié. L’idée est donc d'arriver à identifier les volumes au sein du même espace.

Pour cela, on peut envisager de :

  • délimiter deux zones avec un rideau : ouvert il encadrera les espaces avec élégance, fermé il créera une ambiance plus feutrée

  • cloisonner légèrement la partie couchage à l’aide d’un meuble de rangement à mi-hauteur. Cela permet de conserver une relative intimité sans pour autant interrompre la circulation de la lumière dans l’espace

  • jouer sur les niveaux pour moduler la perception de la pièce en surélevant le couchage de quelques hauteurs de marches ou en plaçant le coin bureau sur une estrade

  • donner corps à la cuisine en choisissant une teinte soutenue pour les façades ou encore en la soulignant par un faux-plafond

  • réaliser une démarcation au niveau des revêtements de sols, en particulier dans la cuisine ou salle de bains, ou en plaçant un tapis au sol dans le coin détente, mais aussi en habillant le mur de papier peint

  • créer, enfin, une pièce en second pièce jour à l’aide d’une verrière ou d’un claustra avec soubassement dont certains présentent l’avantage d’avoir une emprise au sol moins importante qu’une cloison. Il existe aussi des cloisons mobiles, montées sur rail, qui coulissent afin de moduler l’ouverture entre les zones selon les envies. En optant pour une version ajourée, la lumière pourra continuer à circuler.

En somme, il s'agit d'imaginer un cloisonnement mesuré pour garder une vue dégagée, laisser circuler la lumière et rythmer l’espace.



6 - Bien éclairer



Tout le monde n’a pas la chance d’avoir de grandes baies vitrées et une orientation optimale qui permette à la lumière naturelle d'inonder son intérieur à toute heure de la journée. Les fenêtres font malheureusement souvent défaut dans les petits appartements qui ne disposent parfois que d’une ouverture unique. Quant à ceux situés en ville au rez-de-chaussée, la lumière est d’autant plus atténuée par les nombreux obstacles qui la retiennent plus haut. La lumière naturelle venue du ciel tombant la verticale passe ainsi devant les fenêtres sans pour autant pénétrer à l’intérieur. Pourtant, la lumière est nécessaire à notre équilibre, influe sur le moral et joue un rôle primordial sur le bien-être. Une pièce claire offre un confort de vie grâce à une visibilité optimale et bien éclairer les espaces qui ne bénéficient pas d’une clarté naturelle devient alors primordial.


Tout d’abord, on fait la part belle à la lumière naturelle en évitant à tout prix d’encombrer l’espace autour des fenêtres. Le mobilier obstrue le passage de la lumière qui se diffuse de manière conique. Il est donc indispensable de faire place nette dans un rayon de minimum 40 cm autour de l’ouverture pour lui permettre de pénétrer le plus loin possible dans la pièce. Si l’on installe des rideaux, on préférera un voilage léger et dans une teinte de blanc car ceux de couleurs absorbent la lumière, même quand ils sont ouverts.


Un miroir bien placé sur un mur qui reçoit de la lumière va la refléter à son tour. On n’hésite donc pas à en abuser car en plus d’être tendance, on peut imaginer une collection de miroirs de tailles variées pour habiller un mur vide. Choisir une faïence irisée sur une crédence ou un muret permet également de capter la lumière pour la réfléchir.


On peut aussi décloisonner une pièce sombre pour l’ouvrir sur une autre plus lumineuse, sans pour autant fusionner les deux espaces. On opte alors pour un cloisonnement mesuré, comme évoqué plus haut avec un muret à mi-hauteur, une verrière ou encore une cloison ajourée…


Pour les pièces borgnes ou les recoins plus sombres, on choisira des éclairages adaptés à chaque pièce. On recommande même de prévoir plusieurs scénarios d’éclairage en fonction du moment et du besoin. On distingue ainsi :

  • l’éclairage général, qui consiste à éclairer une pièce dans son ensemble pour la sortir de la pénombre à l’aide d’une suspension ou d’un plafonnier,

  • l’éclairage d’ambiance qui apporte quant à lui une atmosphère spécifique (feutrée, théâtrale, apaisante, colorée…) au moyen d’appliques, bandeaux, lampes sur pied ou à poser,

  • l’éclairage fonctionnel qui permet d’assurer une visibilité optimale lorsque l’on réalise une tâche précise comme cuisiner, travailler, faire le ménage… Dans ce cas, on utilisera plutôt un éclairage direct, orienté vers la zone d’activité.


Vous l’aurez compris, les choix d’éclairage s’effectuent en fonction de l'espace où ils se trouvent et on adapte l’ambiance en allumant telle ou telle lampe selon l’atmosphère que l’on souhaite créer.




7 - Equilibrer les couleurs



Les couleurs jouent plusieurs rôles dans l’aménagement d’un appartement et, bien accordées, elles participent à l’équilibre et à l’harmonie du lieu de vie. Elles vont de plus conférer son caractère à l’espace, permettre d'identifier certaines zones ou au contraire servir de fil conducteur.

Pour les petites surfaces, on lit très souvent qu’il est préférable de privilégier des teintes claires et lumineuses. Du beige, au rose poudré en passant par un bleu polaire et toutes les nuances de blancs, elles ont l’avantage à juste titre de diffuser la lumière et d’agrandir l’espace. Si l’on souhaite jouer à fond la carte du minimalisme, les tons neutres s’imposent.

Pour compléter cette palette, un papier peint doux reprenant une de ces teintes peut également se révéler un partenaire de choix pour personnaliser un espace et lui apporter ce supplément d’âme.

Pourtant peu plébiscité dans les petits espaces, l’emploi du noir peut aussi permettre de créer des univers ultra séduisants. Le noir, entrant en effet dans la catégorie des couleurs neutres, assure une atmosphère intemporelle, apaise visuellement, et écarte tout faux pas dans l'harmonie des tons. Voici quelques exemples qui tordent le cou aux préjugés.

L’avantage des couleurs neutres, c’est qu’elles s’accordent sans effort avec toutes les autres couleurs. Elles servent ainsi de toile de fond pour ajouter des touches de couleurs plus tranchées sur le mobilier et les objets décoratifs : rouge vif, orangés, jaunes, verts… A chacun ses préférences !



8 - Choisir du mobilier malin



Surtout, on évite à tout prix les meubles XXL qui encombrent l’espace et le canapé-lit, très contraignant à l’usage au quotidien. En revanche, très pratiques et souvent à double fonction, les meubles modulables seront de véritables alliés pour aménager un petit volume avec subtilité. Chaque meuble pourra évoluer en fonction du moment de la journée et des besoins de l’habitant. Lit mezzanine ou lit avec coffre de rangement (attention cependant aux tiroirs car il faut suffisamment de recul pour les ouvrir, préférez un sommier qui se soulève pour accéder au coffre), tables pliables, gigognes, tabourets empilables ou même poufs à glisser sous la table basse… les designers et les éditeurs de mobilier redoublent d’ingéniosité pour proposer des solutions fonctionnelles, compacts et ultra tendance. Alors pourquoi s’en priver ?

Les formats réduits sont aussi prévus pour faciliter la vie et occuper le moins de place possible. On opte, par exemple, pour une cuvette courte qui permet de gagner quelques centimètres de profondeur dans les toilettes ou encore pour un chauffe-eau extra-plat qui, même s’il est plus onéreux, chauffe plus vite que les modèles électriques classiques et peut permettre de réaliser jusqu’à 10 % d’économies d’énergies (source : monexpert-renovation-energie.fr).



9 - S’affranchir du superflu



Sobriété, fonctionnalisme et lignes épurées, dans une petite surface, mieux vaut opter pour une ambiance minimaliste qui donnera du chien à votre intérieur. L’idée est de faire du concept “less is more” (“moins, c’est mieux”), emprunté à l’architecte de renom Mies van der Rohe, une ligne de conduite que l’on viendra agrémenter de quelques touches très personnelles.


Pour cela :

  • miser sur des couleurs sobres pour jouer la carte de la discrétion

  • préférer la continuité dans les lignes (comme dans les couleurs) en optant pour du mobilier aux lignes épurées et légères

  • jouer sur les textures et les matériaux bruts et simples comme le verre qui offre de nombreuses finitions possibles, le bois et ses déclinaisons de teintes de la plus claire à la plus foncée, le métal, la terre cuite, les textiles au toucher doux et avec peu de motifs…

  • ne laisser pas le désordre envahir l’espace et éviter de surcharger les étagères et la décoration

  • faciliter les circulations en supprimant certaines portes ou en les remplaçant par des portes à galandage, qui peuvent s’effacer dans la cloison

  • dissimuler les objets disgracieux et autres accessoires du quotidien

  • prévoir des éclairages intégrés comme les leds encastrées et anticiper les sorties électriques des appliques, plafonniers et suspensions afin de limiter l’ajout de lampes à poser au strict nécessaire…

10 - Soigner la décoration



Petits et grands appartements rencontrent le même dilemme : comment personnaliser avec harmonie pour trouver son propre style ? En effet, un studio subtilement décoré avec des objets à forte valeur sentimentale et des pièces chinées fera toujours plus forte impression qu’un vaste appartement froid et sans âme.

On garde à l’esprit que le maître mot est SOBRIÉTÉ. On ne surcharge pas une petite surface !

Le mobilier, on le choisit plutôt clair ou en bois blond, avec un piétement fin pour lui apporter de la légèreté et limiter l'emprise au sol.

Dans la cuisine, on opte pour des ustensiles aussi déco qu'utiles pour habiller une étagère ou un petit vase simplement posés sur le plan de travail.

On s'autorise à parsemer quelques touches de couleurs vives et chatoyantes pour apporter de l’optimisme et on abuse des objets qui jouent la transparence.


Petits mais à ne pas sous-estimer, les accessoires de quincaillerie permettent aussi de finaliser la décoration avec finesse : boutons et poignées de porte, interrupteurs et prises électriques, fils de couleur, patères… il existe tout un bazar de petits détails chocs qui font toute la différence!


DIY, céramique artisanale, affiches d’exposition ou anciennes encadrées, lampes design, assises chinées ou encore souvenir de voyage, chaque petite curiosité produira son effet et participera à créer son propre style d’intérieur. Et si le secret, c’était simplement de se laisser guider par ses émotions et ses envies ?


Vous souhaitez être accompagné dans un projet de petite surface ?

Contactez-nous dés maintenant pour discuter de votre future rénovation.


187 vues

Comments


bottom of page